Concours, challenges : pensez à poster votre dessin sous forme de lien galerie ou en direct link avec une vignette - évitez les pièces jointes ! ;)

challenge : Confinement Covid-19 - 1 dessin/jour

1er avril : Défi 266 : Carte postale
22 avril : Concours fanart : animaux

[Part I] Les Pinceaux Aquarelle

FAQ, Ressources et tutoriels

Modérateurs : Holix, Elyan

Répondre
Rubis Firenos
Messages : 170
Inscription : dim. 07 févr. 2010, 16:52
Contact :

[Part I] Les Pinceaux Aquarelle

Message par Rubis Firenos » ven. 10 févr. 2012, 19:00

J'ouvre ce topic à la demande générale de certains Afiens. :)



Aquarelle : 1/ Bien choisir ses pinceaux :

L'Aquarelle est un médium délicat aux rendus aquatiques et légers, dont le principal attrait est son jeu entre les couleurs et les textures tout en gardant sa touche lumineuse.
Afin de bien débuter avec ce médium, il faut tout d'abord bien choisir ses pinceaux, car ils sont la clef principale d'une bonne aquarelle.
L'aquarelle se divise en trois étapes principales, qui nécessitent des pinceaux adaptés pour chacune de celles ci :

Les Pinceaux Mouilleurs - Lavis

La première phase est la pose de larges aplats couvrant l'ensemble de la feuille, appelés lavis, qui constituent souvent les fonds, ciel ou teinte principale d'ambiance qui sert souvent a apporter les textures basiques et la lumière principale. Ils doivent être réalisés avec beaucoup d'eau et appliqués dans un geste large.

On utilise donc des Mouilleurs, qui sont indispensables pour débuter une aquarelle :

Image


Les poils sont en petit-gris naturels, très fins qui alliés avec la forme du pinceau ont une capacité de rétention de l'eau primordiale. Ils permettent ainsi d'étaler en gestes larges un fond aqueux que l'on peut travailler.

Sur la photo ci-dessus, une gamme de ces pinceaux indispensables aux différentes tailles. Je vous conseille de commencer par une taille 2 ou 4, ce qui vous permettra de les utiliser sur différents formats.
Les grandes tailles ne sont utiles que pour les grands formats (demi-raisin) afin d'avoir le temps de travailler un fond avant que celui ci ne sèche ! Un petit pinceau prendrait trop de temps à étaler sur toute la surface et donc détruirait le travail de fond.

Ce sont les pinceaux les plus couteux en aquarelle (A partir de 15 jusqu'à 120 euros !), mais leur durée de vie est exceptionnelle si correctement entretenus ! Je vous conseille ceux de chez Raphaël, qui sont les meilleurs mouilleurs et dont les poils du pinceau ne s'abîment pas.

Il existe aussi les Mouilleurs dit Sablés, qui ont un niveau de détails très fins. Cependant, ils sont difficiles à trouver et coutent presque le double d'un mouilleur petit-gris.

Image


Certains travaillent aussi en plus du pinceau Mouilleur, avec un pinceau dit Langue-de-Chat :

Image

Ces pinceaux permettent de travailler en tranche ou sur la pointe.


Image

- source : watercolor.fr - Artiste : G.Riekert




Les pinceaux à Détails intermédiaires :


Sur le lavis sec ou légèrement humide, la seconde étape consiste à peindre les motifs et les
détails de votre aquarelle. On choisira les pinceaux en Petit-Gris ou en Martre, qui allient
rétention et ressort.


Il existe des variétés d'origines différentes : martre de Russie, martre de Chine. Leurs qualités sont parfois semblables, mais le pinceau de plus haute qualité est le martre Kolinsky .


Image


Ce sont une fois de plus des pinceaux coûteux, mais vous pouvez substituer par des pinceaux de qualité moindre en poils synthétiques. Cependant attention, la rétention et les détails seront moindres, ce qui peut être parfois gênant sur du travail sur mouillé.

Parfois on trouve dans les boites d'aquarelles pré-faites des pinceaux de voyages, vous pouvez les conserver pour cette étape intermédiaire, ils sont idéaux.



Les pinceaux à Finitions :

Dernière étape et pas des moindres ! Vous êtes sur le point d'achever votre aquarelle, mais il manque les réhauts et finitions importantes, pour structurer votre dessin ou apporter les derniers dégradés. Un pinceau précis et nerveux en martre est indispensable.

C'est là que le martre Kolinsky devient quelque peu indispensable, car les poils sont extrèmement fins, donc idéaux pour un tracé ou un geste vigoureux et précis à la fois.

On trouve deux types de pinceaux : Une pointe longue et fine et un extra long.

Image
Image




Je vous conseille aussi de jeter un coup d’oeil à la gamme de pinceaux chez Léonard, il y a énormément de pinceaux mouilleurs et martres aux formes différentes très utiles. Notamment le rond bout carré, utile pour donner des textures en tapotant.

Image


artiste : Ewa Karpinska



/!\ ATTENTION ce sont des pinceaux coûteux dont il faut absolument prendre soin.

Il ne faut jamais laisser ses pinceaux la pointe en bas dans un verre d'eau, durant des heures, cela abîme leur forme et leurs poils.

Il est conseillé de nettoyer ses pinceaux, sous de l'eau tiède dans un savon de marseille carré ! (car la forme du cercle sur les côtés, vous permet de faire tourner vos pinceaux en nettoyant.) . Rien de bien coûteux et cela assure une durée de vie considérable à vos pinceaux.
Faites le après chaque étape importante ou couleurs vives, car comme ce sont des pinceaux à rétentions, ils conservent aussi les pigments et cela peut devenir gênant si vous avez un restant d'une couleur que vous ne souhaitez aucunement.

Les pinceaux fins ont pour la plupart la tare de s'abîmer à vitesse grand V. Leurs poils fins sont extrêmement fragiles et selon votre utilisation, ne vous inquiétez pas si les 0 et 1 ne tiennent pas fort longtemps.
Pas mal d'illustrateurs usent ces pinceaux en 4/5 illustrations sur grands formats. C'est pour cela que n'hésitez pas à prendre des synthétiques de bonne qualité (il en existe pour aquarelle.) pour remplacer les martres de la seconde étape si vous souhaitez du très fin.
Le Kolinsky est plus résistant, mais prenez en grand soin.



En bref, il vous faut dans votre boîte :

- Un mouilleur
- Un martre/synthétique de taille moyenne et petit
- Un martre Kolinsky adapté selon les détails finaux que vous souhaitez apporter.


Je vous ferai un prochain article sur comment constituer une boîte d'aquarelle avec les couleurs principales.

Image



source : http://christian-disson.over-blog.com - artiste : Christian Disson
Dernière modification par Rubis Firenos le ven. 10 févr. 2012, 19:09, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Diabolo
Bad Cop
Messages : 5152
Inscription : dim. 27 janv. 2008, 20:21
Contact :

Message par Diabolo » ven. 10 févr. 2012, 19:07

Merci !

Rubis Firenos
Messages : 170
Inscription : dim. 07 févr. 2010, 16:52
Contact :

Message par Rubis Firenos » ven. 10 févr. 2012, 19:09

'Tain la moitié des images sont boufféeuuuhhhh !

De rien Diabolo, ça se payera demain tout ça. 8)
Dernière modification par Rubis Firenos le sam. 11 févr. 2012, 16:14, modifié 1 fois.

Clèmpote
Messages : 201
Inscription : lun. 02 juin 2008, 15:48
Localisation : Région parisienne

Message par Clèmpote » ven. 10 févr. 2012, 20:56

Avec toutes ces bonnes informations, je me suis penchée sur l'énorme boite de pinceaux alimentée par ma soeur, ma maman et moi. Et il s'avère que j'ai presque toute la gamme des mouilleurs du numéro 00 au 6. Mais j'ai une question (surement un peu débile mais bon) : si c'est en petit gris, c'est forcement écrit sur le manche ? Parce que c'est écrit "petit gris pure" sur certains et sur d'autres il n'y a rien du tout. (je sais pas si c'est super important de savoir si c'est du petit gris ou pas... Ignarde que je suis).
J'ai des pinceaux fins en petit gris aussi qui à priori rentreraient dans la catégorie "pinceaux à détails intermédiaires" mais J'avoue qu'ils sont tellement mous que je ne comprends pas trop comment les utiliser...

En tout cas c'est très intéressant comme topic. Heureusement que tu l'as posté hihi.

Ps : désolée pour les fautes éventuelles, je poste d'un portable et c'est pas très facile :s

Avatar de l’utilisateur
Getsu
Kami Définator
Messages : 8639
Inscription : lun. 28 janv. 2008, 18:03
Contact :

Message par Getsu » ven. 10 févr. 2012, 22:28

Merci Rubis :coeur:

Chi
La sanguinaire
Messages : 3924
Inscription : ven. 11 juin 2010, 07:26
Localisation : Au milieu des schémas d'anatomie
Contact :

Message par Chi » sam. 11 févr. 2012, 10:23

Merci ! C'est super intéressant ^^

Chamallow
Messages : 335
Inscription : sam. 21 févr. 2009, 17:18

Message par Chamallow » sam. 11 févr. 2012, 12:08

Merci super article! ça fait un moment que j'ai envie de me mettre à l'aquarelle donc tu tombes à pic!

Kaïna Kanamei
Messages : 57
Inscription : mar. 17 janv. 2012, 18:55
Localisation : Derrière mon écran
Contact :

Message par Kaïna Kanamei » sam. 11 févr. 2012, 13:40

Je crois que je vais lire tout ça bien posèment, à mon avis je vais apprendre pleins de trucs

parce que même en cours j'ai jamais utilisé que des pinceaux fin ( martre rouge me semble)

Rubis Firenos
Messages : 170
Inscription : dim. 07 févr. 2010, 16:52
Contact :

Message par Rubis Firenos » sam. 11 févr. 2012, 22:37

Clèmpote a écrit :Avec toutes ces bonnes informations, je me suis penchée sur l'énorme boite de pinceaux alimentée par ma soeur, ma maman et moi. Et il s'avère que j'ai presque toute la gamme des mouilleurs du numéro 00 au 6. Mais j'ai une question (surement un peu débile mais bon) : si c'est en petit gris, c'est forcement écrit sur le manche ? Parce que c'est écrit "petit gris pure" sur certains et sur d'autres il n'y a rien du tout. (je sais pas si c'est super important de savoir si c'est du petit gris ou pas... Ignarde que je suis).
J'ai des pinceaux fins en petit gris aussi qui à priori rentreraient dans la catégorie "pinceaux à détails intermédiaires" mais J'avoue qu'ils sont tellement mous que je ne comprends pas trop comment les utiliser...

En tout cas c'est très intéressant comme topic. Heureusement que tu l'as posté hihi.

Ps : désolée pour les fautes éventuelles, je poste d'un portable et c'est pas très facile :s
Merci ! Alors pour répondre à ta question, ce n'est pas forcément marqué ! Ça dépend de quand datent les pinceaux aussi, avant ce n'était pas forcément marqué. Mais le petit gris se différencie facilement des autres pinceaux, son poil est souple, nerveux et il a une meilleure rétention d'eau et de détails qu'un synthétique. Compare avec un synthétique tu verras la différence ! C'est assez important de savoir, car un petit gris ne s'utilise qu'à l'aquarelle et à la gouache, mais sur rien d'autre sinon tu assures la mort à cette pauvre petite chose !

Pour tes autres pinceaux, ils sont mous comment ?..Je veux dire, mous mais souples ou mous et ...plats, fadasses quoi ?

-

De rien sinon à tous le monde et merci à vous d'avoir tout lu !

Bou
Messages : 64
Inscription : mer. 08 sept. 2010, 19:33
Localisation : Lyon
Contact :

Message par Bou » dim. 12 févr. 2012, 12:20

Aaaaah ben tu vois que ça interesse plein de monde!
J'ai un petit gris tout bousillé dans mes affaires, j'ai jamais pu me résoudre à le jeter.
Et du coup je découvre a quoi sert mon Martre Kolinski puisque j'avoue que jusqu'à présent je l'ignorait! :roll:
A quand l'article sur les différentes qualités des aquarelles? les bonnes marques et les meilleurs gammes? ça aussi je suis sûre que ça trouvera son public!

t3
Messages : 1477
Inscription : ven. 21 mars 2008, 13:27
Localisation : paris

Message par t3 » dim. 12 févr. 2012, 12:41

En aquarelle, mon pinceau préféré est le pinceau en martre.

Il est nerveux, et permet de faire des choses très fines, et en même temps, il emmagasine beaucoup d'eau, donc le trait duuuure longtemps.

J'ai investi le mois dernier dans un "mouilleur petit gris pur" mais je déteste ça, c'est trop mou ! et pourtant c'est un pinceau de très bonne qualité, mais il ne convient pas du tout à mon style de mise en couleur (les aquarelles dans ma galerie sont faites avec 2 pinceaux : un synthétique et un "martre pure", qui sont très nerveux, ça correspond à mon style de mise en couleur où je "dessine" en même temps que de mettre la couleur)

Voilà en tout cas, excellente initiative de Rubis. Il ne faut pas avoir peur de l'aquarelle, je trouve que c'est une technique très abordable. Il faut juste se lancer.

Clèmpote
Messages : 201
Inscription : lun. 02 juin 2008, 15:48
Localisation : Région parisienne

Message par Clèmpote » dim. 12 févr. 2012, 13:22

Rubis Firenos a écrit :
Pour tes autres pinceaux, ils sont mous comment ?..Je veux dire, mous mais souples ou mous et ...plats, fadasses quoi ?
Euuu, je dirais plutôt mous et plats (voire mous et mous). Mais ils sont potentiellement très vieux (je ne sais pas trop qui les a ajoutés à la boîte magique à pinceaux) donc ils sont peut-être tout simplement abîmés.

Bon, ça me donne trop envie de m'y mettre sérieusement tout ça. Un jour j'aurai du temps :cry:

sagix
Messages : 255
Inscription : lun. 28 janv. 2008, 22:14

Message par sagix » dim. 12 févr. 2012, 13:40

Très intéressant comme article :D
J'ai déjà utilisé les mouilleurs, mais je n'en possède pas...
Sur ces bons conseils je vais aller faire des courses ^^

J'ai une petite question au niveau du papier, je ne sais pas si tu vas en faire tout un article donc je la pose maintenant ^^

Quand tu peins tu laisses ta feuille sur le bloc ou tu la fixes sur ton bureau?
Moi je la laisse sur le bloc mais elle n'ai tenu que par le haut et à tendance à gondoler...
Il existe peut être des bloc plus adaptés?

En tout cas bon travail, je suis impatient de lire la suite ;)
Dernière modification par sagix le dim. 12 févr. 2012, 16:23, modifié 1 fois.

t3
Messages : 1477
Inscription : ven. 21 mars 2008, 13:27
Localisation : paris

Message par t3 » dim. 12 févr. 2012, 13:59

Je bosse peut être différemment de Rubis. Pour ma part, je détache la feuille du bloc (pour pouvoir utiliser la table lumineuse), et je tends ma feuille avec du kraft encollé, il y a Vincent Dutrait qui a mis un super tuto :

http://vimeo.com/4535151

Comment ça se fait Sagix que ça gondole ? Ton bloc est collé des 4 côtés ou c'est des feuilles un peu volantes comme un carnet ?

Sur les blocs collés des 4 côtés, effectivement il y a une fente en haut pour passer une lame et détacher les feuilles du carnet, mais c'est bizarre que ça gondole de ce côté là, c'est un gros grammage (300gr?) Car les blocs collés des 4 côtés ne sont pas sensé gondoler. (mais les carnets oui, ça gondole)

Sinon, une astuce que j'ai déjà essayé pour un dessin qui est gondolé et pour le remettre à plat (marche avec des feuilles resistantes type 200 ou 300 gr) : mouiller abondamment le derrière de la feuille avec un pinceau. Poser biiiien à plat la feuille ainsi mouillée sur une planche, côté mouillé sur la planche, et laisser sécher ! La feuille ne sera plus gondolée.

Makowh
Messages : 21
Inscription : sam. 11 juin 2011, 15:16
Localisation : Lyon
Contact :

Message par Makowh » dim. 12 févr. 2012, 15:54

Article génial, ma chère Rubis!

Voilà qui va m'encourager à prendre un peu plus soin de mes pauvres touffes de belettes :wink: :evil:

Répondre