La critique

Astuces, carrière, prestataires...

Modérateur : Elyan

Avatar de l’utilisateur
Getsu
Kami Définator
Messages : 8644
Inscription : lun. 28 janv. 2008, 18:03
Contact :

La critique

Message par Getsu » lun. 27 juil. 2015, 00:00

Comment réagir face à la critique ?


La question est simple. Lorsqu'on commence et même parfois après, on peut parfois mal réagir à la critique, pour diverses raisons : je n'ai pas recherché la critique, je n'ai pas envie d'en entendre parler, ou tout simplement, j'aime trop mon dessin tel qu'il est et je ne veux pas le voir détruit par un commentaire sandwich long de trois pieds.
Seulement, et bien, il arrive que des gens en écrivent tout de même. Ils ne sont pas dans votre tête et peuvent simplement chercher à vous aider.
Je vais d'abord développer mon point de vue, et je vous demanderai tout simplement votre avis, votre expérience.



La critique : Kecessé
Bien.
Tout d'abord, je dois avouer ne pas avoir toujours été fan de critique, car les critiques que j'ai souvent reçues étaient des critiques un peu destructrices plus qu'elle n'aidaient. Mais les temps changent et je suis maintenant toujours ouverte à celle-ci tant qu'on parle de mon travail actuel (et j'insiste sur ce point).
Déjà, à quoi sert la critique ? Elle sert à démontrer par plusieurs points les faiblesses et/ou les qualités d'une oeuvre, et, comme sur le forum, peut aider à faire avancer l'artiste. La critique est très importante dans la vie d'un artiste ; nous créons des choses que la Terre entière peut maintenant voir. Selon notre style ou notre mouvance, coller à celui-ci mais aussi la transcender est ce à quoi chaque artiste devrait aspirer. Nous dépasser et repousser sans cesse nos limites pour l'amour de notre art. Et comment réussir à faire ça ? En écoutant les critiques qu'on peut vous procurer.
Ne déprimez surtout pas parce que vous avez un retour négatif. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Et prenez aussi le temps d'écouter ou de lire ce qu'on vous dit : votre vision des choses n'est pas assez grande pour comprendre tous les fonctionnements de l'art.
Exit donc les "c'est mon style" directement. C'est à bannir, à moins que vous ayez un style réellement défini. Egalement, les "euh je sais ce que je dis, j'ai 1500 fans qui me suivent, DONC JE DESSINE BIEN, OK ??". On. S'en. Fout. René la taupe a des fans alors que c'est pas défini comme de bon goût.


Les cas de critiques
La critique peut être objective et soit vous transcender, soit vous détruire complètement. Si celle-ci vous place comme le boss des boss, ouah, trop dla balle ! Juste attention à en pas avoir les chevilles qui enflent et c'est tipar pour de nouvelles aventures. (cf ma phrase au-dessus des 1500 fans)

Maintenant, parlons de la critique dite "destructrice".
Cette critique, je l'ai essuyé beaucoup de fois et j'en aurai encore. Elle peut être directe et franche, comme elle peut être en critique sandwich (ex : j'aime bien mais par contre ton trait est vraiment faible et l'anatomie est dégueu par contre les chaussures sont jolies !").
Lorsqu'elle est directe et franche, elle peut blesser sur le coup. Sachez que la personne n'est pas toujours consciente qu'elle peut vous faire du mal. Si elle se met à vous faire une critique, c'est souvent parce qu'elle est intéressée par votre travail et veut juste vous aider à faire encore mieux. Dès lors que vous lisez ou que vous entendez cela, ne réagissez pas au quart de tour avec les yeux froncés et le verbe haut. Si vous connaissez votre interlocuteur, vous savez si celui-ci vous veut du bien ou pas !

Par contre, si la critique en devient blessante, il y a un certain recul à avoir. Il m'est très, très souvent arrivé d'avoir en face de moi un interlocuteur qui me dit directement "Tu n'as aucun talent, ta BD et les designs sont moches. Tu ne sauras jamais rien faire de ta vie. Va faire une VRAIE école d'art et on en reparle ensuite".
VRAIMENT. SOUVENT.
Ces personnes là m'ont souvent listé ensuite mes dites faiblesses et reparlé de ma nullité (que ce soit seule ou devant d'autres personnes, il n'y a aucun cadeau). Que faire ? Je lui mets un taquet et je lui fais bouffer la terre ? Impossible d'échanger des mots, puisque la personne pense savoir mieux que tout le monde. Mon seul conseil est celui-ci : laissez-la parler. Autant de temps qu'elle voudra. Dites-lui au revoir poliment et faites la liste des défauts qu'elle cite et continuez ce que vous étiez en train de faire ou autre chose, mais ne déprimez surtout pas. Parlez de toute cette conversation à un entourage attentif qui pourra REELLEMENT vous diriger sur ce problème (pas juste "ah non il est trop con l'écoute pas reste comme tu es ma chérie jtm"). Si, en effet, la personne a été amer mais a ressorti des défauts qui sont visibles, alors il est temps de sortir un crayon et de travailler dessus.
Dans chaque critique négative, blessante et affligeante, vous pouvez ressortir quelque chose. Mais n'allez surtout pas vous mettre à gueuler comme un putois parce que telle personne vous a dit que votre bras était trop court sur votre dessin.


C nul
Et puis il y a les trolls comme "c'est nul.". Très bien, si cette personne ne prend même pas la peine de développer, alors n'insistez même pas. C'est bête à dire, mais il ne faut pas déprimer parce que vous avez une ou deux personnes qui vous dit que votre dessin est moche sur mille milliards. Je me souviens personnellement d'un stream que j'avais fait où un inconnu était venu, m'avait juste dit "ton perso ressemble à un crapaud" et est parti. Euh, très bien. On s'en fout ? Oui, on s'en fout.
Après, si vous avez des personnes qui insistent que vous essayiez un autre style, regardez juste deux minutes. Dans mon cas, on me dit parfois "tu devrais faire dans ce style-là". Des styles que j'abhorre particulièrement. Et bien non, je ne vais pas me forcer à faire quelque chose que je déteste juste pour plaire à une personne. Par contre il est certain qu'expérimenter plusieurs styles est une très bonne chose : cela ne fait qu'élargir votre connaissance, votre vue, bref, c'est tip top.



Encore une fois, rappelez-vous que vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Mais que les gens qui se penchent sur votre travail vous veulent généralement du bien, sauf si vous tombez sur Monsieur Outrecuidance (de son prénom 'Onnard.). Et même ses critiques peuvent être utiles. Il faut juste savoir comment les prendre et comment démêler le bon du mauvais.
Il arrive parfois de déprimer, ça arrive. Mais il faut aussi que le retour flamboyant soit au programme. Parce que vous avez un public et qu'on peut voir plus de dessins, tudieu !


Et vous, comment vous en sortez-vous face à la critique en général ? Un cas odieux à déclarer ?

Avatar de l’utilisateur
Elyan
Reference woman
Messages : 2661
Inscription : lun. 23 juil. 2012, 22:00
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Elyan » lun. 27 juil. 2015, 22:33

Savoir recevoir une critique n'est pas (toujours) facile car il faut prendre beaucoup d'éléments en compte : la valeur objective et/ou subjective de la critique/du commentaire, la personne de qui ça vient (venant d'un parfait inconnu ou d'une star du dessin, ça ne fait pas le même effet !), le contexte où il est reçu (était-il approprié de faire la critique à ce moment-là ?) et aussi notre propre capacité à recevoir les critiques (qui, nous le savons, peut vraiment dépendre de l'humeur du moment si l'on n'est pas préparé).

Je trouve que notre réaction doit d'abord se placer au niveau de la distinction à faire entre le jugement de valeur et le jugement de goût que contient la critique.
Un jugement de valeur est un jugement basé sur des faits excluant toute prise de position personnelle. Il se veut objectif. Un jugement de goût ne contient qu'un avis personnel (les goûts, les couleurs) et est donc subjectif.

Cette distinction n'est pas aisée, elle est à faire à tête reposée si c'est possible (quand je parlais des humeurs...). Les remarques trolls du type "sé vraimen tro moch lol" ne sont pas des critiques car, par définition une critique est un commentaire développé et (normalement) argumenté. Et si ce n'est pas une critique, pourquoi se tracasser d'une simple constatation subjective ?


Basé sur mon point de vue subjectif et mon expérience de la critique, que faire lorsque l'on reçoit une critique ?

1/ Faire la part des choses.
La critique parle-t-elle de nous ou de notre dessin ? (Normalement,) de notre dessin. Et ça, c'est très difficile à se le faire entrer dans la caboche. C'est notre dessin qui est critiqué et non qui nous sommes. Il ne faut pas l'oublier et s'efforcer à garder un certain détachement par rapport à notre travail.

2/ Prendre conscience de qui nous sommes.
C'est savoir où nous nous situons dans notre apprentissage. Si on est un débutant, on recevra probablement beaucoup plus de critiques "difficiles" qu'un professionnel confirmé de 20 ans de carrière.
Un professionnel de 20 ans de carrière continuera toutefois de recevoir des critiques car tant que l'on dessine, on peut continuer à s'améliorer et c'est ce que tout le monde aura en tête, consciemment ou non, vous compris. Nous sommes perfectibles, même si la perfection n'existe pas (car nous faisons des choix artistiques).

3/ Eviter de répondre dans l'instant...
... dans la mesure du possible, afin de pouvoir le faire à tête reposée.
Lisez le commentaire, faite le point du contenu. Est-ce que c'est pertinent (en rapport avec ce que je fais) ? Est-ce que la personne me respecte dans son commentaire ? Si la réponse est non à ces deux questions, ne répondez pas. C'est sans doute une une économie d'énergie. Si la réponse est oui, prenez ce qui vous intéresse dans le commentaire (des noms d'artistes, par exemple), ne vous tracassez pas de ce qui ne vous semble pas approprié (par exemple un commentaire sur la couleur alors que vous faites du noir et blanc (quoi que, ça se discute)).

4/ Garder l'esprit ouvert
Pour terminer, ceci résume un peu ce que j'ai voulu dire plus haut. Les critiques (les personnes et les commentaires) cherchent souvent à nous sortir de notre zone de confort grâce à leur vision extérieure. Et de temps en temps, c'est bien de le faire.

Ah, un dernier point !
5/ Eviter de montrer ce qu'on ne veut pas voir critiqué
Vous adorez votre dessin mais vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Ne le publiez pas sur la toile, gardez-le pour votre cercle d'amis proches.
Vous trouvez votre dessin moche et n'avez absolument pas l'intention de le travailler davantage ? Ne le publiez pas sur la toile. Un dessin auquel vous ne croyez pas est un dessin qui ne sert pas à grand chose. ATTENTION, que ça ne vous serve pas d'excuses pour nous cacher tous vos magnifiques croquis et autres dessins non-aboutis mais si géniaux ! è_é



Voilà, en espérant que ce point de vue pourra éventuellement aider des âmes en détresse. :paralyse:

Avatar de l’utilisateur
Diabolo
Bad Cop
Messages : 5191
Inscription : dim. 27 janv. 2008, 20:21
Contact :

Message par Diabolo » mar. 28 juil. 2015, 09:19

Ah, un dernier point !
5/ Eviter de montrer ce qu'on ne veut pas voir critiqué
Vous adorez votre dessin mais vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Ne le publiez pas sur la toile, gardez-le pour votre cercle d'amis proches.
Eh bien je ne suis pas d'accord avec ça.
Vous aimez votre dessin et vous vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Postez-le quand même, postez-le mille fois. Partagez cette oeuvre qui vous rend heureux. Vous ne voulez pas de commentaire négatif ? Indiquez-le. "J'ai vraiment adoré faire ce dessin ! Avec du recul, je lui trouve beaucoup d'erreurs (ça, ça), mais je suis vraiment contente pour telle et telle raison".

Internet est le lieu de toutes les possibilités, mais, dans de nombreux environnement et communautés, faire preuve d'humilité et de recul sur une oeuvre imparfaite invite les gens à adapter leurs commentaires.


J'ai bien tout relu et il y a un aspect que personne n'aborde dans son message :
La personne qui critique peut vous vouloir du bien, elle peut critiquer dans l'objectivité et non dans le goût, elle peut avoir tous les points du critique parfait, tant dans le fond que dans la forme... Vous n'êtes pas obligé d'accepter toutes ses critiques pour autant.
La critique est importante, parce qu'elle aide à prendre du recul sur son style, son niveau de dessin, ses points forts et ses points faibles. Vous pouvez comprendre d'où vient la remarque et refuser de l'appliquer sans vous dire que vous êtes d'une arrogance extrême. Ce sont vos dessins, et votre orientation.
Vous dessinez tous les personnages pareil ? Si vous en êtes conscient et que, pour une raison X ou Y vous ne souhaitez pas évoluer, c'est votre plus grand droit !
On vous dit que tel élément du dessin est résolument étrange et gagnerait à être modifié ? Si vous avez copieusement réfléchi dessus en dessinant et que c'est exactement ce que vous vouliez faire, vous n'êtes pas obligé d'accepter.


La critique n'est pas en sens unique, elle est une discussion. Vous avez un droit de réponse, et vous avez un droit de refus. Il s'agit simplement d'en faire usage de façon courtoise.
Dernière modification par Diabolo le mar. 28 juil. 2015, 09:50, modifié 1 fois.

Anassete
The social network
Messages : 1379
Inscription : dim. 07 févr. 2010, 10:47
Contact :

Message par Anassete » mar. 28 juil. 2015, 09:49

Je soulignerai davantage le point suivant : sur internet, il faut vraiment savoir dès le début où on met les pieds et savoir faire la différence entre une critique négative constructive, une critique de flamer et des propos de hater. Sinon, vous êtes foutus.

Il faut que vous ayez conscience que le monde d'internet est soit tout blanc, soit tout noir, mais qu'il existe des gens normaux au milieu qui, grâce au filtre de l'anonymat ou pas, vous diront les choses un peu plus franchement qu'en réalité.
Partager votre oeuvre sur le net, c’est accepté d'être exposé à tous types de réactions donc quand vous recevez une critique que vous estimez injuste, faites votre petite analyse :
- est-ce que ce qu'il dit est vrai ?
- si cela avait été dit à quelqu'un d'autre, aurais-je vu un lynchage gratuit ?
- est-ce que son comportement est mature avec un discours construit ?

Pour le reste de la démarche à suivre, tout a été dit auparavant :)


Trop de gens sont issus de la génération facebook et n'ont pas connu la période chat / forum, mais veulent n'intégrer à ces autres types de réseaux pour converser et discuter. Il faut juste savoir quels sont les différents types de personnes que vous pourrez y rencontrer, et si vous le savez, savoir prendre du recul (comme les autres posts au-dessus n'ont pas arrêté de vous le dire !).

Avatar de l’utilisateur
Elyan
Reference woman
Messages : 2661
Inscription : lun. 23 juil. 2012, 22:00
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Elyan » mar. 28 juil. 2015, 13:01

Diabolo a écrit :
Ah, un dernier point !
5/ Eviter de montrer ce qu'on ne veut pas voir critiqué
Vous adorez votre dessin mais vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Ne le publiez pas sur la toile, gardez-le pour votre cercle d'amis proches.
Eh bien je ne suis pas d'accord avec ça.
Vous aimez votre dessin et vous vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Postez-le quand même, postez-le mille fois. Partagez cette oeuvre qui vous rend heureux. Vous ne voulez pas de commentaire négatif ? Indiquez-le. "J'ai vraiment adoré faire ce dessin ! Avec du recul, je lui trouve beaucoup d'erreurs (ça, ça), mais je suis vraiment contente pour telle et telle raison".

Internet est le lieu de toutes les possibilités, mais, dans de nombreux environnement et communautés, faire preuve d'humilité et de recul sur une oeuvre imparfaite invite les gens à adapter leurs commentaires.
Je trouve que poster un dessin qu'on ne veut pas voir critiquer négativement, ça peut être comme chercher les coups. Je fais référence aux discours du type "Je sais que c'est nul mais bon voilà je poste quand même" qui n'aident ni l'auteur, ni le lecteur/spectateur. En tant que lectrice/spectatrice, je me demande pourquoi la personne poste un dessin auquel elle ne croit pas et ne veut pas voir critiqué (ce que l'auteur(e) peut exprimer ou faire comprendre). C'est comme fermer à l'avance tout dialogue...
Dia a écrit :J'ai bien tout relu et il y a un aspect que personne n'aborde dans son message :
La personne qui critique peut vous vouloir du bien, elle peut critiquer dans l'objectivité et non dans le goût, elle peut avoir tous les points du critique parfait, tant dans le fond que dans la forme... Vous n'êtes pas obligé d'accepter toutes ses critiques pour autant.
Cette remarque rejoint ce que je voulais dire avec :
Elyan a écrit :"1/ Faire la part des choses."

et

"Si la réponse est oui, prenez ce qui vous intéresse dans le commentaire (des noms d'artistes, par exemple), ne vous tracassez pas de ce qui ne vous semble pas approprié (par exemple un commentaire sur la couleur alors que vous faites du noir et blanc (quoi que, ça se discute))."
Je reconnais que ça n'est pas forcément clair. Personne n'a la "parole divine" concernant notre travail, parfois celui/celle qui critique est à côté de la plaque quant au contenu. C'est pourquoi il faut faire la part des choses, se demander si le discours est approprié.

Arkadius
Messages : 1131
Inscription : mar. 20 janv. 2015, 18:42
Localisation : Vers l'infini et au-delà
Contact :

Message par Arkadius » mar. 28 juil. 2015, 13:30

Je voulais aussi mettre le point sur quelque chose par rapport à ce qu'avait dit Diabolo sur le fait de pouvoir refuser les critiques s'il nous en prend l'envie (ce que je trouve tout à fait naturel et normal).

Lorsque l'on dessine et notamment lorsqu'on est amateur, il arrive de voir des critiques non pas par rapport au travail directement, mais par rapport à la personne et son engagement par rapport au dessin, le temps qu'elle y passe, le sérieux avec lequel elle voit ce hobby et les autres priorités qu'elle pourrait éventuellement avoir. De commentaires comme quoi 'on ne prend pas le dessin au sérieux', 'on ne fait pas assez de dessin', ou encore qu' 'on ne passe pas assez de temps sur un dessin / il est bâclé'.

En plus d'être totalement déplacée, insultante et envahissante, cette remarque cherche à mettre des cases entre les 'vrais dessineux' et les 'faux dessineux' (ou les amateurs et les pros, ou que sais-je).
Alors bien sûr, je reprécise que cela concerne principalement les amateurs (c'est à dire, quel que soit le niveau, les gens qui ne souhaitent pas gagner leur vie grâce au dessin). Mais j'ai envie de dire que, si l'on est amateur (au même titre que lorsqu'on est bénévole), le temps et l'engagement au dessin est et doit rester le temps qu'on choisit d'y mettre. Si le dessin passe après d'autres passe-temps, le jardinage ou le sport ou quoi que ce soit d'autre, qu'il en soit ainsi. Sur internet les gens ont un peu trop tendance parfois à vouloir vous expliquer comment vous devez vivre votre vie. Ce n'est pas pour ça qu'il faut les laisser faire :)

Choisir de faire quelque chose pour le plaisir doit rester un plaisir je pense !

Avatar de l’utilisateur
Getsu
Kami Définator
Messages : 8644
Inscription : lun. 28 janv. 2008, 18:03
Contact :

Message par Getsu » mar. 28 juil. 2015, 13:48

Je suis contente que vous ajoutiez tout plein de chose, j'avais fait exprès de laisser plein de choses dont on peut encore parler et qui sont toutes aussi importantes ! :)
Diabolo a écrit :
Ah, un dernier point !
5/ Eviter de montrer ce qu'on ne veut pas voir critiqué
Vous adorez votre dessin mais vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Ne le publiez pas sur la toile, gardez-le pour votre cercle d'amis proches.
Eh bien je ne suis pas d'accord avec ça.
Vous aimez votre dessin et vous vous sentez incapable de recevoir des commentaires négatifs à son sujet ? Postez-le quand même, postez-le mille fois. Partagez cette oeuvre qui vous rend heureux. Vous ne voulez pas de commentaire négatif ? Indiquez-le. "J'ai vraiment adoré faire ce dessin ! Avec du recul, je lui trouve beaucoup d'erreurs (ça, ça), mais je suis vraiment contente pour telle et telle raison".
Je suis assez d'accord , bien que comme tu le dis Elyan, c'est tendre le bâton pour se faire battre. Il y a un double tranchant assez proéminent.
Il y a des fois où je fais des croquis pas beaux ou très difformes, mais que je trouve drôle, donc je les poste. et on voit aussi que la qualité est fortement différente par rapport à ce que je fais d'habitude, mais c'est un croquis drôle, alors on n'y fait pas attention.

Ensuite, il y a la façon dont tu le formules : tu ne postes pas un dessin "bon c'est moche mais voilà". Cette phrase, je la déteste profondément (surtout quand c'est quelque chose à offrir) parce que c'est moche = non dites-moi que c'est beau ou alors montre-moi à quel point je suis nul(le).
Si tu postes ton dessin comme ce que Diabolo propose comme formulation, ça donne moins cette idée de "ouah c'est trop moche abattez-moi".


Ceci dit, j'ai plein de dessins non postés parce que je vois moi-même tous les problèmes et que je ne supporterai pas que des gens viennent et me disent "ouais alors là là et là c'est bof". Donc je les garde pour moi. je pense qu'en fait, je préfère rester au stade du croquis crade et difforme, parce que c'est plus marrant.

Avatar de l’utilisateur
Oxalis
Messages : 849
Inscription : dim. 20 mars 2011, 17:02
Localisation : Var/Paris

Message par Oxalis » mer. 29 juil. 2015, 16:04

Je pense qu'il faut vraiment faire la distinction entre le commentaire du type "J'aime ça, t'as fait ça comme ça là et c'est beau, par contre là j'aurai plus utiliser une autre couleur et là en bas j'aime pas sauf ça..." (enfin bref) le commentaire qui d'après moi ne correspond pas à une critique mais plutôt à un jugement d'appréciation personnel, lequel diffère selon les goûts de chacun et qu'on peut résumer au minima au "j'aime/je n'aime pas".

Je ne placerai donc pas ce type de commentaires parmi les "critiques" à proprement parlées mais juste parmi les commentaires reflétant les goûts de chacun.

D'après moi ils sont toujours bons à prendre, qu'ils soient positifs ou négatifs car il est juste question de savoir qui aime quoi, quel genre etc. et surtout de savoir si il s'en trouve parmi tous, quelques uns qui apprécient notre travail et partagent nos goûts. Ainsi leur enthousiasme nous encourage à reprendre le crayon.

Et pour ceux qui n'aiment pas, ma foi, il ne faut pas mal le prendre je pense : il y a tellement d'art différents, de visions différentes de la beauté entre tous qu'au final si on prend un cas imaginaire où tout le monde aimerait le travail d'un tel artiste, est-ce que ça ne voudrait pas dire que c'est un style assez passe partout finalement? Bon généralement aussi c'est que la technique du dessin est maîtrisée et justement c'est là où je souhaite en venir:

Pour moi la vraie critique et celle qui par exemple qui va parler d'anatomie, de perspective, de composition, de médium... de techniques quoi! Avec ça, on ne peut que s'améliorer (si elle est juste évidemment, mais si elle ne l'est pas, c'est vite vu de distinguer qui dit vrai puisque la technique n'est pas une affaire de subjectivité ni de goût mais d'observation et de maîtrise).

En résumé, tout est bon dans l'cochon, il faut juste distinguer les différentes parties et les cuisiner différemment. La partie avis personnel "j'aime ou non" il faut la cuisiner avec précaution, on garde le positif, c'est bon ça nous encourage, et on donne aux chats les restes moins bons qui ne nous servent pas dans notre plat artistique, sauf si on veut parvenir à un style de dessin du type pot pourri qui corresponde à la majorité des gens, juste pour se faire aimer (mais c'est terrible de vendre son âme d'artiste pour plaire). Et l'autre partie du cochon, euh... du commentaire, la technique, toujours bonne à prendre (surtout quand c'est un grand cuistot que vous admirez qui vous file la recette!).

Ça m'a donné faim c't'histoire, j'vais manger un truc tiens...

Elyon
Messages : 164
Inscription : ven. 13 févr. 2009, 20:20
Contact :

Message par Elyon » mer. 29 juil. 2015, 17:08

(Très intéressante comme discutions)

Je pense que la critique de gout n'est pas vraiment à prendre en compte (enfin si mais pas à 100%). Je dis ça parce que j'ai fait 3ans en art et dessiner en pensant qu'il faut que ça plaise aux profs, bien ça se ressent dans le dessin... J'ai des ami(e)s qui ne croyaient plus en leurs dessins, parce que ça ne leur plaisaient pas à eux mais aux profs (donc un autre). Hors pour moi un dessin doit être quelque chose qui fait plaisir avant tout. Si il y a eu du plaisir à le faire (que çe soit pour sois ou pour quelqu'un d'autre) alors le lecteur en aura (peut-être ) aussi même si il n'aime pas.
Bien sur il faut savoir écouter pourquoi ça ne plait pas (avec beaucoup de recul, genre plusieurs jour après avoir pousser des gros coup de gueules et rages, hoho vécu noooo) et prendre les pour et les contre, faire le point et choisir ce qui peut être amélioré ( et surtout ce qu'on a envie d'améliorer). Après tout le dessin se travaille continuellement, on avance on recul sans cesse.

Pourquoi un bon dessin serait un dessin bon "anatomiquement" ou "perspectivement" (ça c'est les grecs antiques et c'est tout, serte c'est notre héritage culturel ,nous occidentaux, mais ça ne définit pas un bon dessin. Je pense qu'actuellement il n'y a plus vraiment de définition du bon dessin... chaque historien de l'art en a une définition...)

Bref la critique il faut savoir l'encaisser. Un de mes profs m'a dit un jour, les dessinateurs (et tout les créateurs) sont des coriaces et souffrent, pourquoi, parce que chaque critiques que notre création reçoit c'est comme un coup de couteau qu'on nous porte. Entendre démolir ce qu'on à créer c'est extrêmement blessant. Et pourtant il faut encaisser et avancer, se dépasser sans cesse.

Répondre